Réparations alternatives

Avant

photo avant la réparation alternative ou débosselage

 

Après

photo après la réparation alternative ou débosselage

 

Nous effectuons les réparations alternatives pour les dommages de grêle ou pour enlever les « coups de portes ou petites bosses sur les véhicules. Cette technique permet de débosseler la carrosserie sans avoir à repeindre les éléments traités. Grâce à cette technique, les frais de réparations sont passablement diminués.

Christine Ryffel s’est formée dans cet art du débosselage qui demande beaucoup de pratique, de doigté et de patience.

Actuellement, il n’existe pas de formation pour ce nouveau métier, et ce n’est en tous cas pas les cours de 1 ou 2 jours, proposés par les vendeurs d’outils spécifiques, qui permettent d’y arriver. Ces cours donnent juste une idée des techniques utilisées. Comme beaucoup de choses, voir un débosseleur expérimenté à l’œuvre donne l’illusion d’un travail facilement réalisable.

Pour ce genre de travail, surtout lors de dommages dûs à la grêle,  nous devons en général démonter la plus part des garnitures intérieures, moulures, hayon, capot, etc.. Afin de permettre d’accéder à la carrosserie depuis l’intérieur.

Une fois le véhicule démonté, il existe 2 techniques pour enlever les bosses :

La 1ère, qui est également la plus utilisée, consiste à l’aide de barres plus ou moins coudées et plus ou moins longues à repousser les bosses de l’intérieur jusqu’à la disparition complète du défaut. Ce travail est extrêmement difficile et demande plusieurs mois voir plusieurs années de pratiques avant d’espérer obtenir un travail satisfaisant. Les barres sont en métal spécifique qui doit offrir une résistance et une élasticité précise pour obtenir un bon résultat. Elles coûtent très cher, il faut compter plusieurs millier de francs pour un équipement de base. Souvent, les débosseleurs fabriquent eux-même leurs outils afin de les ajuster parfaitement à leurs besoins et à leurs mains.